FENARAC
20 boulevard de Grenelle - 75015 PARIS.
Tel : 01 45 77 94 04
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Congrès de Limoges - 2013

Une protection sociale cohérente et responsable

La FENARA a tenu le 24 mai 2013, à Limoges, son XIXème Congrès annuel sur le thème « une protection sociale cohérente et responsable ».
Dans la perspective des deux réformes concernant les retraites et la dépendance, attendues d'ici fin 2013 pour l'une et 2014 pour l'autre, la FENARA a mis en garde contre des mesures qui rogneraient le pouvoir d’achat des retraités et précariseraient leur population. Elle estime que si une évolution de la protection sociale est inéluctable au regard du contexte économique et démographique de la France, elle doit être « cohérente et responsable ».

 

Au terme de son Assemblée Générale du 23 mai et de son Congrès national le 24 mai, la FENARA a défini les priorités suivantes :

• Après la généralisation d’une complémentaire santé à tous les salariés, les pouvoirs publics doivent agir rapidement pour les autres populations, dont celles des retraités, et leur donner accès à une couverture de qualité et d’un montant accessible.

• Les dépassements d’honoraires doivent être mieux contrôlés et remboursés en intégralité par les complémentaires santé. Les médecins doivent être mieux répartis sur le territoire.

• Des mesures doivent améliorer la prise en charge médicale des personnes âgées qui trop souvent relève du parcours du combattant pour les intéressées et leur famille.

• La dépendance doit faire l’objet d’une prise en charge publique, instituant une égalité de traitement entre assurés, assurant un socle de prestations et financé par un prélèvement obligatoire dû par toute la population.

• Pour assurer l’avenir des retraites, plutôt que de réduire leur pouvoir d’achat et d’augmenter les cotisations, la durée d’activité des actifs doit être allongée en fonction de l’espérance vie, avec des mesures pour lutter contre le chômage des seniors.

• Les retraites des régimes spéciaux et du secteur public doivent être alignées sur celles du secteur privé.

• Le financement de la sécurité sociale doit être réformée en profondeur et ne pas résulter de mesures ajoutées les unes aux autres, sans vision d’ensemble. Elle doit faire l’objet d’une consultation nationale, à laquelle les représentants des retraités devront impérativement être associés.